21 Janvier: la boucle

BALAFONS DE GLACE

Balafons de Glace Visuel

Une trace serpente à travers l’archipel,

cordon ombilical entre bateau et village.

Les îles n’existent plus :

Il y a seulement une croûte terrestre qui émerge, de-ci-delà,

surgissant de la terre-mer gelée

terre-mer gelée

Avec des chaos à l’endroit où ces émergences se resserrent

et font aller plus fort le courant.

Parce qu’en dessous, le mouvement continue

Parce qu’en dessous, le mouvement continue

 

J’ai trouvé un ballon jaune,

Sur la banquise de mer,

je m’en suis fabriquée des mailloches

pour mes balafons de glace,

pour mes balafons de gla-ace, pour mes balafons de gla-ace…

 

Chaque jour, les marées font danser la glace, très lentement,

et la trace de ces danses infiniment suspendues

se découvre au matin à la rive-frontière :

les marées soulèvent des morceaux d’elles-mêmes,

et ces morceaux sont des ailes.

A ma grande joie, sous mes doigts,

elles tintent comme des cousines africaines

comme des cousines africaines

comme des cousines africaines

 

Dans la baie de Disko

Chaque jour tu meurs de beauté

 

Dans la baie de Disko

Chaque matin tu renaîs de tes cendres

 

Dans la baie de Disko,

Chaque jour tu pleures de beauté

Musique texte et arrangements: Cora Laba
Arrangements et mixage: Iurii Hustochka
Photo: Férial
Un morceau écrit à bord du bateau Le Manguier, résidence “Artistes en Arctique”, hiver 18.